afficher la liste des articles
S7-400 CPU 41x -- Informations sur les produits -- Informations d'arrière plan et du système
Quelles sont les différences entre les logiciels OPEN MODBUS / TCP Redondant V1 et OPEN MODBUS / TCP Redondant V2 ?
Quelle est la différence entre le "routage normal" et le routage d'enregistrements ?
Quels sont les modules SIMATIC S7-300/S7-400 qui supportent les télégrammes de synchronisation d'horloge NTP et comment activer ce type de synchronisation d'horloge ?
Quels identifiants de fabricant (en d'autres termes OUI, Organizationally Unique Identifier) SIEMENS AG utilise-t-il pour les adresses MAC des appareils raccordables en réseau ?
A quoi doit-on faire attention lors de l'ajout de modules ou de modification de paramètres avec la fonction CiR (Configuration in Run) ?
Quels sont les contrôleurs IO et les IO-Devices qui prennent en charge les fonctions IRT, démarrage priorisé, MRP, PROFIenergy, Shared-Device, I-Device et fonctionnement isochrone ?
Quels types de liaisons/protocoles sont supportés en standard par les CPUs S7-300/400 et les CPs ?
Quels sont les partenaires PROFINET qui prennent en charge la mise en service automatique (échange d'appareils sans support amovible) avec une configuration de la topologie et l'échange d'appareil sans configuration de la topologie ?
Comportement de la CPU après coupure secteur sans pile de sauvegarde
Adressage de périphérie sur esclaves DP
Quels sont les partenaires PROFINET qui prennent en charge le diagnostic PN étendu et que doit-on configurer ?
Quelle est la différence entre démarrage à chaud, démarrage à froid et redémarrage sur une CPU S7-400 ?
Quels modules SIMATIC S7 supportent la fonction "Echange direct de données" (Communication bidirectionnelle) ?
Quelles sont les propriétés, avantages et fonctionnalités spécifiques qu'offre la communication de base S7 ?
Quelles sont les propriétés, avantages et fonctionnalités spécifiques qu'offre la communication par données globales ?
Quels sont les articles qui traitent du sujet des données cohérentes en relation avec la périphérie décentralisée ?
Quels sont les relations entre les masques de sous-réseau et les adresses IP, y compris dans l'optique "subnetting" et "Supernetting" (Classless Inter Domain Routing CIDR) ?
Quels sont les modules qui prennent en charge la fonction de routage S7 ?
La CPU ne passe pas en RUN
Que signifie le "Facteur de correction" dans l'onglet "Diagnostic/horloge" dans les propriétés de la CPU?
Qu'est-ce que le mode multicomputing et quelles sont les différences avec le mode en châssis segmenté ?
Données différentes entre les besoins en mémoire hors/en ligne
Comment avoir une vue d'ensemble sur le concept mémoire des S7-400 ?
Quelle est la différence entre démarrage à chaud, démarrage à froid et redémarrage sur une CPU S7-400 ?
Nº de référence:

Description:
Une CPU S7-400 ou une CPU 318-2 exécute un programme de mise en route après son démarrage et avant de traiter le programme applicatif. Dans le programme de mise en route vous pouvez fixer certains préréglages de votre programme cyclique, par programmation adéquate de l'OB de démarrage.
Il existe trois modes de mise en route :
 
Mode de mise en route Description succincte
Démarrage à chaud L'exécution du programme recommence. Les données rémanentes restent mémorisées.
Démarrage à froid Les données actuelles sont effacées et l'exécution du programme recommence avec les valeurs initiales.
Redémarrage Après le retour de la tension le programme reprend son exécution là où il a été interrompu.

Dans le mode de fonctionnement  "MISE EN ROUTE":

  • le programme de l'OB de mise en route est traité(OB 100 pour démarrage à chaud, OB 101 pour redémarrage, OB 102 pour démarrage à froid)
  • Les programmes d'interruption temporelles ou d'alarmes ne sont pas exécutables
  • les temporisations sont actualisées
  • le compteur horaire tourne
  • le sorties TOR sont inhibées sur les cartes TOR , mais elles peuvent être activées par un accès direct.

Démarrage à chaud:


Figure 01

Lors d'un démarrage à chaud l'exécution du programme recommence au début avec une initialisation des données système et des domaines d'opérandes utilisateurs.

  • La mémoire image et les mémentos non rémanents, les temporisations et les compteurs sont initialisés. Les mémentos rémanents, les temporisations et les compteurs conservent leur dernière valeur valide. Tous les blocs de données, qui ont été paramétrés "Non Retain", retrouvent leur valeur de chargement. Les autres blocs de données conservent leur dernière valeur valide.
  • L'exécution du programme recommence au début ( OB de mise en route ou OB1 ).
  • Lors d'une coupure de tension, on ne dispose du démarrage à chaud que si le mode secouru est disponible. Si votre CPU ne dispose pas de batterie, alors la CPU est effacée automatiquement et exécute un démarrage à chaud par la suite après une mise sous tension, ou après un retour de tension consécutif à une mise hors tension.

Un démarrage à chaud est toujours possible lorsque le système demande un effacement général. Pour les cas suivants un démarrage à chaud est possible après :

  • un effacement général
  • le chargement du programme applicatif dans l'état STOP de la CPU
  • débordement pile USTACK/BSTACK
  • Interruption du démarrage à chaud ( par coupure tension ou commutateur de mode de marche )
  • Dépassement de la limite temporelle d'interruption pour le redémarrage.

Mode opératoire du démarrage à chaud :

Un démarrage à chaud est exécuté par :

  • le commutateur de mode de marche
    ( le commutateur CRST/WRST - si présent - doit être en position CRST )
  • la commande par la  PG ou par les fonctions de communication
    ( lorsque le commutateur de mode de marche se trouve en position RUN ou RUN-P )

Un démarrage à chaud automatique peut être déclenché lors de la mise sous tension, quand :

  • la CPU n'était pas en STOP lors de la mise hors tension 
  • le commutateur de mode de marche se trouve en position RUN ou RUN-P
  • un redémarrage automatique ou un démarrage à froid automatique après remise sous tension ne sont pas paramétrés.
  • la CPU est interrompue par coupure tension lors du démarrage à froid ( indépendamment du paramétrage du mode de démarrage ).

Démarrage à froid :


Figure 02

  • Lors du démarrage à froid, les blocs de données créés par SFC sont effacés de la mémoire de travail ; les autres blocs de données reprennent la valeur de la mémoire de chargement.
  • La mémoire image, les temporisations, compteurs et mémentos sont initialisés avec les valeurs initiales du programme (mémoire de chargement), indépendamment du fait qu'ils soient paramétrés rémanents.
  • La mémoire image des entrées est lue et le programme applicatif STEP 7 recommence au début ( OB 102 ou OB 1 ).

Mode opératoire lors du démarrage à froid :

  • Un démarrage à froid manuel est uniquement exécutable par la PG.
  • Pour certaines CPU S7-400 vous pouvez exécuter un démarrage à froid avec le commutateur de mode de marche et de mode de démarrage (CRST/WRST), lorsque cela a été paramétré sous STEP 7.

Redémarrage :


Figure 03

Après une mise hors tension en RUN suivi d'un retour sous tension, les CPU S7-400 exécutent une routine d'initialisation et passent en redémarrage. Lors d'un redémarrage le programme applicatif est repris à l'endroit où le traitement a été interrompu ( les temporisations, les compteurs et les mémentos ne seront pas initialisés, les valeurs actuelles restent  dans les DB ). La partie du programme applicatif qui n'a plus été traitée après la mise hors tension, est nommé cycle restant. Le cycle restant peut également traiter des parties de programme avec des interruptions temporelles et d'alarmes.

  • Lors du redémarrage toutes les données ainsi que la mémoire image conservent leurs dernières valeurs valides.
  • Les sorties ne sont pas modifiées jusqu'à la fin du cycle en cours.
  • lors de la mise hors tension de l'alimentation, on dispose du redémarrage uniquement si le mode secouru est retenu.

Un redémarrage n'est par principe possible que lorsque le programme applicatif n'a pas été modifié dans l'état STOP ( par exemple par chargement de blocs modifiés) ou encore lorsque le démarrage à chaud n'est pas indispensable pour d'autres raisons.

Mode opératoire pour le redémarrage :

Un redémarrage manuel est uniquement possible par paramétrage adéquat de la CPU et après les causes du STOP suivantes :

  • le commutateur de mode de marche a été basculé de RUN vers STOP
  • STOP programmé par l'utilisateur, STOP à la suite d'appels d'OB non chargés
  • STOP demandé via la PG ou par une fonction de communication.

Un redémarrage manuel peut être déclenché par :

  • le commutateur de mode de marche
  • si présent le commutateur CRST/WRST doit être en position WRST .
  • la  commande par PG ou encore par fonction de communication (lorsque le commutateur de mode de marche se trouve sur RUN ou RUN-P).
  • le réglage des paramètres pour la CPU demandant un redémarrage manuel.

Un redémarrage automatique  est déclenché par mise sous tension lorsque

  • la CPU ne se trouvait pas en STOP ou HALT lors de la mise hors tension  
  • le commutateur de mode de marche se trouve en RUN ou RUN-P
  • dans le paramétrage de la CPU, un redémarrage automatique après mise sous tension a été paramétré.
  • lorsqu'il existe, le commutateur CRST/WRST n'est pas opérationnel lors d'un démarrage automatique.

 ID contribution:34053758   Date:2009-03-26 
Cette contribution...m´a aidéne m´a pas aidé                                 
mySupport
My Documentation Manager 
Lettre d'information 
CAx-Download-Manager 
Demande d'assistance technique
A propos de cet article
Imprimer
Créer PDF 
Envoyer l'article
QuickLinks
Outil de compatibilité 
Thèmes
Aide
Aide en ligne
Guided Tour